Archives historiques et documentaires

Retour

Insigne du 2e REG  Description de l'insigne:La grenade à 7 flammes symbolise la Légion étrangère, la pagode rappelle la filiation aux unités du génie légion d'Indochine, le vert et le rouge sont les couleurs de la Légion, la forme représente la montagne et la cuirasse symbolise le génie d'assaut. Le chiffre

Insigne du 2e REG
Ref : 3924

Insigne 27e BIM  Insigne de la brigadeL'insigne de la Brigade est une rhombe d'azur à la filière d'or chargé de coupeaux de candide bordés d'or, le tout broché d'une gentiane (fleur emblématique des paysages alpins) adextrée au naturel et bordée d'or. Cet insigne qui symbolise les vertus de vivacité et de ténacité ainsi que l'élan vers les sommets manifeste également l'intégration de la brigade à son environnement régional naturel et humain.

Insigne 27e BIM
Ref : 3923

Carte d'Indochine 1947-1954  Carte des environs de Lang Son faisant figurer la route coloniale 4 (RC4), scannée à partir d'un original se trouvant dans les archives du musée de la Légion étrangère (Aubagne).

Carte d'Indochine 1947-1954
Ref : 1197

Carte d'Indochine 1947-1954  Carte des environs de Cao Bang faisant figurer la route coloniale 4 (RC4), scannée à partir d'un original se trouvant dans les archives du musée de la Légion étrangère (Aubagne).

Carte d'Indochine 1947-1954
Ref : 1196



1° Groupement de missiles stratégiques

1° Groupement de missiles stratégiques
Ref : 1151

Sergent Penon encadrant un stage BNMPS au 2°REG  Le regretté Caporal-chef Penon du 2°REP maquillant un stagiaire du BNMPS (brevet national de monitorat en premiers secours) en mars 2008 au quartier Maréchal Koenig de Saint Christol. Tombé au combat dans la vallée d'Uzbin (district de Surobi, Afghanistan) le 18 août 2008, il a été promu sergent à titre posthume. Les cadres et légionnaires de tous les régiments Légion ayant participé à ce stage durant trois semaines s'associent à la douleur de la famille et des amis du sergent Penon.

Sergent Penon encadrant un stage BNMPS au 2°REG
Ref : 1103

Sergent Penon encadrant un stage BNMPS au 2°REG  Le regretté Caporal-chef Penon du 2°REP maquillant un stagiaire du BNMPS (brevet national de monitorat en premiers secours) en mars 2008 au quartier Maréchal Koenig de Saint Christol. Tombé au combat dans la vallée d'Uzbin (district de Surobi, Afghanistan) le 18 août 2008, il a été promu sergent à titre posthume. Les cadres et légionnaires de tous les régiments Légion ayant participé à ce stage durant trois semaines s'associent à la douleur de la famille et des amis du sergent Penon.

Sergent Penon encadrant un stage BNMPS au 2°REG
Ref : 1102

Camerone 2004  Le comédien / chanteur Guy Marchand et un cadre lors de la prise d'armes de Camerone 2004. Photo: Sergent Christophe Da Cruz

Camerone 2004
Ref : 1073



Génie Légion d'Indochine  Camerone 1953 au 26° Bataillon du génie. Fonds d'archive du musée de la Légion étrangère à Aubagne.

Génie Légion d'Indochine
Ref : 1019

Légionnaires en extrême-orient  Fonds d'archive du musée de la Légion étrangère à Aubagne.

Légionnaires en extrême-orient
Ref : 1018

Génie Légion d'Indochine  Fonds d'archive du musée de la Légion étrangère à Aubagne.

Génie Légion d'Indochine
Ref : 1017

Stèle du 1° Groupement de missiles stratégiques (GMS)  Crédit: Ltn Azpitarte

Stèle du 1° Groupement de missiles stratégiques (GMS)
Ref : 812



Compagnie des bateaux pliants  La 16e compagnie étrangère du génie est l'une des 18 unités du Génie-Légion d'Indochine.

Compagnie des bateaux pliants
Ref : 780

1° GMS (groupement de missiles stratégiques)  Le 1° groupement de missiles stratégiques à Saint-Christol est resté opérationnel du 2 août 1971 au 16 septembre 1996. Crédit: Sirpa Air

1° GMS (groupement de missiles stratégiques)
Ref : 695

Aux origines du saint patron de la Légion...  Saint Antoine, ermite du désert, fut adopté comme saint patron par les légionnaires qui le fêtent en janvier. Au milieu du désert égyptien s'élève un des plus anciens monastères chrétiens, voué à saint Antoine, construit au IV siecle. Crédit: José Nicolashttp://www.jose-nicolas.fr/WG16-07-07/Chretiensmerrougeweb/index.htm

Aux origines du saint patron de la Légion...
Ref : 689

Général KOENIG à BADEN-BADEN  Général d'Armée KOENIG Commandant les Forces Françaises en Allemagne, accompagné du général de Corps d'Armée de MONSABERT, lors d'une prise d'armes place du petit théâtre à BADEN-BADEN le 14 juillet 1947.Auteur: inconnu

Général KOENIG à BADEN-BADEN
Ref : 632



Ogive nucléaire de missile sol-sol  Manipulation d'une ogive nucléaire de missile sol-sol sur le plateeau d'Albion. Le site a été démantelé en 1996. Crédit: ECPAD

Ogive nucléaire de missile sol-sol
Ref : 631

Légionnaire skieurs de la 13° DBLE  La 13° Demi-Brigade de Légion étrangère (13° DBLE) fut, à l'occasion de la campagne de Norvège (1940), la première unité Légion à être équipée de skis... tout comme le 2° REG aujourd'hui, avec des skis paraboliques, traduisant l'inéluctable évolution des matériels... Photo : Musée de la Légion étrangère

Légionnaire skieurs de la 13° DBLE
Ref : 598

Génie Légion d'Indochine  18 unités de Génie Légion ont servi en Indochine entre 1945 et 1956. Le régiment est héritier de leurs traditions et de leur patrimoine. Au plus fort du conflit, leurs effectifs ont culminé à 433 officiers, 1776 sous-officiers et 6222 caporaux-chefs, caporaux et légionnaires. Crédit: Musée de la Légion étrangère

Génie Légion d'Indochine
Ref : 597

  L'adjudant-chef Daniel Péré disparu suite à un accident de santé en service le mercredi 11 juillet 2007 (ici à la garde au drapeau lors de Camerone 2006)


Ref : 518



  18 unités de Génie Légion ont servi en Indochine. Au plus fort du conflit, ses effectifs ont culminé à 433 officiers, 1776 sous-officiers et 6222 caporaux-chefs, caporaux et légionnaires.


Ref : 287

  18 unités de Génie Légion ont servi en Indochine. Au plus fort du conflit, ses effectifs ont culminé à 433 officiers, 1776 sous-officiers et 6222 caporaux-chefs, caporaux et légionnaires.


Ref : 261

  Après le déminage... 18 unités de Génie Légion ont servi en Indochine. Au plus fort du conflit, ses effectifs ont culminé à 433 officiers, 1776 sous-officiers et 6222 caporaux-chefs, caporaux et légionnaires.


Ref : 258

  18 unités de Génie Légion ont servi en Indochine. Au plus fort du conflit, ses effectifs ont culminé à 433 officiers, 1776 sous-officiers et 6222 caporaux-chefs, caporaux et légionnaires.


Ref : 257



  18 unités de Génie Légion ont servi en Indochine. Au plus fort du conflit, ses effectifs ont culminé à 433 officiers, 1776 sous-officiers et 6222 caporaux-chefs, caporaux et légionnaires.


Ref : 256

  Déminage... 18 unités de Génie Légion ont servi en Indochine. Au plus fort du conflit, ses effectifs ont culminé à 433 officiers, 1776 sous-officiers et 6222 caporaux-chefs, caporaux et légionnaires.


Ref : 255

  18 unités de Génie Légion ont servi en Indochine. Au plus fort du conflit, ses effectifs ont culminé à 433 officiers, 1776 sous-officiers et 6222 caporaux-chefs, caporaux et légionnaires.


Ref : 254

  Déminage... 18 unités de Génie Légion ont servi en Indochine. Au plus fort du conflit, les effectifs ont culminé à 433 officiers, 1776 sous-officiers et 6222 caporaux-chefs, caporaux et légionnaires.


Ref : 253



  Légionnaire-enginiste au travail... 18 unités de Génie Légion ont servi en Indochine. Au plus fort du conflit, les effectifs ont culminé à 433 officiers, 1776 sous-officiers et 6222 caporaux-chefs, caporaux et légionnaires.


Ref : 252

  Déminage... 18 unités de Génie Légion ont servi en Indochine. Au plus fort du conflit, les effectifs ont culminé à 433 officiers, 1776 sous-officiers et 6222 caporaux-chefs, caporaux et légionnaires.


Ref : 251

  Légionnaire-enginiste au travail... 18 unités de Génie Légion ont servi en Indochine. Au plus fort du conflit, les effectifs ont culminé à 433 officiers, 1776 sous-officiers et 6222 caporaux-chefs, caporaux et légionnaires.


Ref : 250

  Fête de Camerone en 1953 au 26° Bataillon du génie. Cette unité de Génie-Légion créée en 1952, fut dissoute le 15 mars 1955. 18 unités de Génie Légion ont servi en Indochine. Au plus fort du conflit, les effectifs ont culminé à 433 officiers, 1776 sous-officiers et 6222 caporaux-chefs, caporaux et légionnaires.


Ref : 245



Site Internet de l'Armée de Terre

Recrutement Légion étrangère


Képi blanc