15-06-2010 | Ref : 241 | 11497 |

Retour

1° GMS (groupement de missiles stratégiques)

Historique du 1° GMS
1°GMS

Juin 1960: le général De Gaulle décide la création d'une dissuasion en France.

Avril 1965: le site du plateau d'Albion est retenu après des recherches en Corse, dans le Massif Central et dans les Vosges. 150 km de routes sont construites aux normes du transport de missiles (virages de faible inclinaison). 120 km de lignes électriques sont installées. L'eau de la Durance est pompée par deux usines jusqu'à une altitude de 1070 mètres dans la montagne de Lure.

2 août 1971: première alerte opérationelle.

16 septembre 1996, minuit: fin du 1° GMS; les officiers de tir rendent définitivement les clés du feu nucléaire. La BA (base aérienne) 200 reste sur place le temps du démantèlement.

16 juin 1999: dissolution de la BA 200.


Le 1° GMS en chiffres


2200 hommes: effectif moyen du 1° GMS

800 km2: zone couverte par les installations opérationelles (transmissions au mont Ventoux, postes de tir à Rustrel et Reilhanette, et 18 silos de lancement)

1700 mètres: longueur de la piste d'aviation.

3500 km: portée des missiles balistiques SSBS S3.

Site Internet de l'Armée de Terre

Recrutement Légion étrangère


Képi blanc